Un futur refuge LPO à Grivery

Le cercle Permaculture continue d’agir pour la biodiversité et a décidé de lancer l’école sur le projet d’ouverture d’un refuge LPO en 2018-2019. La LPO ou « Ligue pour la Protection des Oiseaux » propose aux établissements qui le veulent de signer une charte sur trois ans afin de :

1 : Créer des conditions propices à l’installation de la faune et de la flore sauvages

2 : Renoncer aux produits chimiques

3 : Réduire l’impact sur l’environnement

4 : Faire du Refuge LPO « Mon établissement est un Refuge » un espace sans chasse pour la biodiversité

1 : Nous voulons pour notre part réhabiliter et réaménager un ancien point d’eau pour permettre le développement de la biodiversité, le border de plantes mellifères, de nichoirs et mangeoires pour l’hiver et apposer des pancartes pédagogiques conçues et réalisées par les enfants.

2 : Nous renonçons aux produits chimiques et préférons observer attentivement le vivant pour trouver des solutions moins polluantes. Dans cet objectif, nous devons dialoguer avec nos voisins avec qui nous partageons la parcelle qui ne voient pas d’un bon œil qu’on laisse pousser les orties et pour qui il est plus facile de pulvériser du désherbant ou de mettre de l’anti-limace chimique que de composer avec les adventices et les limaces.

3 : Nous compostons et produisons du bois raméal fragmenté (BRF) et de l’engrais naturel sur notre parcelle, utilisons l’eau de pluie pour arroser nos planches cultivées en permaculture.

4 : L’ancien repaire de chasseurs du vieux logis en cours de rénovation va devenir l’annexe de l’école où on apprend à faire pousser les légumes et les fruits, favoriser les vers de terre et les pollinisateurs.

 Le point d’eau à réhabiliter et aménager:

Share on Facebook7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.