Permaculture et biodiversité à Grivery

Mardi 3 juillet, nous avons réalisé notre relevé de biodiversité le matin et reçu la fondation Truffaut qui nous soutient pour développer notre jardin en permaculture.

Nous étions tellement fiers de pouvoir leur montrer nos poules, nos légumes dans la serre et au potager! Egalement, ça a été l’occasion de bien voir la différence édifiante entre une parcelle préparée avant l’hiver avec des méthodes permaculturelle, et une parcelle laissée à nu pendant l’hiver.

Cécile, notre pilote permaculture a découvert que du désherbant avait été déversé sur des « mauvaises herbes » dans un coin de notre futur parking. Manque de bol pour ceux à l’initiative de ce geste malheureux, le relevé de flore effectué en début d’année par le groupe permaculture avait montré qu’il y avait des plantes rares et adventices très utiles pour la biodiversité. Cela a été l’occasion pour une petite « délégation » de dialoguer avec nos voisins, et notamment l’agriculteur en activité sur le fait que notre établissement était désormais refuge LPO et qu’il n’était désormais plus question d’utiliser des produits phytosanitaires sur notre petite parcelle. L’analyse de l’eau du puits et des métaux lourds dans les sols de notre potager en début d’année avait donné des résultats très satisfaisants concernant les faibles niveaux de pollution. Il est donc important de continuer à protéger et nourrir la terre avec des engrais verts et naturels, exempts de polluants chimiques.

Le dialogue et l’écoute mutuelle aux contraintes des uns et des autres sont le moyen le plus efficace de permettre la compréhension mutuelle et bâtir peu à peu des relations de confiance dans le fait qu’il est possible de vivre harmonieusement ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.